15.8 C
Paris
samedi, juillet 13, 2024
AccueilCancerUn petit pas : comment s'exprimer et défendre ses propres intérêts pendant les premiers soins du cancer du sein

Un petit pas : comment s’exprimer et défendre ses propres intérêts pendant les premiers soins du cancer du sein

Vous êtes un membre important de votre équipe soignante. Voici comment devenir un excellent défenseur de vos intérêts.

Être une personne qui défend ses propres intérêts signifie jouer un rôle actif dans ses soins. Même si votre équipe soignante a beaucoup d’expérience dans le traitement du cancer du sein, n’oubliez pas que vous êtes l’experte de vous-même. Vous êtes un membre important et égal de l’équipe.

L’autodéfense consiste à poser des questions et à participer à vos soins. Vous aurez de nombreuses décisions à prendre. Être éduqué et informé vous aidera à faire les choix qui vous conviennent le mieux.

Peut-être avez-vous déjà fait des efforts pour obtenir le bon diagnostic. Lorsque le cancer du sein est diagnostiqué tôt, vous avez plus d’options de soins et de meilleures perspectives.

Il est également important d’informer votre équipe soignante si vous remarquez d’autres changements dans votre état de santé. Il est toujours préférable de détecter les changements le plus tôt possible.

Plaider en faveur des meilleurs soins ne signifie pas que vous devez tout savoir sur le cancer du sein. C’est le travail de votre professionnel de la santé de connaître les derniers et meilleurs traitements. Votre travail consiste à poser des questions, à lui faire savoir quand vous ne comprenez pas quelque chose et à dire à votre équipe ce que vous ressentez.

Voici comment devenir votre meilleur défenseur.

Renseignez-vous sur votre diagnostic

Prenez le temps d’en apprendre davantage sur votre cancer du sein, notamment son type, son stade et les options de traitement. Vous pouvez demander aux membres de votre équipe soignante de vous expliquer tout ce que vous ne comprenez pas.

Selon votre clinique, vous pourrez peut-être communiquer avec un accompagnateur de patients. Il s’agit d’un professionnel de la santé qui peut passer du temps avec vous pour vous renseigner sur le cancer du sein à un stade précoce, sur la signification de votre diagnostic et sur les prochaines étapes possibles. Il peut également vous orienter vers d’autres ressources, telles que des organisations, des livres et des sites Web.

Parlez de vos symptômes

Votre professionnel de la santé peut lire des scanners, vérifier des analyses sanguines et vous examiner physiquement pour en savoir plus sur votre santé. Mais il ne sait pas ce que c’est que d’être vous.
Vous êtes la seule personne à savoir quels sont vos symptômes et comment vous vous sentez. Informez votre équipe de tout changement que vous remarquez dans votre santé physique et émotionnelle.

Prenez des notes avant chaque rendez-vous

Après avoir reçu un diagnostic de cancer du sein, vous avez probablement beaucoup de questions. Il est conseillé de les écrire avant chaque visite afin de ne pas oublier de poser les questions qui vous intéressent.

Vos questions guideront le rendez-vous et aideront votre équipe soignante à comprendre ce dont vous avez besoin. Prenez des notes sur les symptômes ou les changements de santé que vous avez remarqués afin de tenir votre équipe informée.

Amenez un être cher

Se défendre soi-même ne signifie pas que vous devez le faire seul. Et les rendez-vous peuvent être écrasants.

De nombreuses personnes trouvent utile d’être accompagnées d’un ami ou d’un membre de la famille à chaque visite. Votre proche peut prendre des notes et faire office d’oreille supplémentaire. Il est également agréable de bénéficier d’un soutien émotionnel.

Après le rendez-vous, il peut être utile d’en parler avec quelqu’un d’autre qui était également présent.

Posez des questions complémentaires sur tout ce qui n’est pas clair

Il peut y avoir beaucoup d’informations à assimiler lors des rendez-vous. N’hésitez pas à poser des questions à chaque visite si vous ne comprenez pas bien quelque chose.

Si vous rentrez chez vous et que vous n’êtes toujours pas sûr de quelque chose, notez-le. Vous pourrez apporter ces questions à votre prochain rendez-vous. Vous pouvez également contacter le cabinet de votre médecin avant cette date si vous avez besoin de clarifier des détails concernant des médicaments, des rendez-vous de suivi ou des interventions à venir.

Demander un deuxième avis

Vous avez parfaitement le droit de demander un deuxième avis. Les médecins sont habitués à ce que les gens demandent un deuxième avis, alors ne vous inquiétez pas d’offenser qui que ce soit. En fait, les médecins se consultent souvent entre eux sur les soins aux patients également.

Un deuxième avis peut vous aider à confirmer que vous et votre équipe soignante avez élaboré le meilleur plan de traitement pour vous. C’est aussi l’occasion d’entendre parler d’autres approches de soins.

Se renseigner sur les essais cliniques

Les essais cliniques aident les chercheurs et les médecins à en savoir plus sur le cancer du sein. Les traitements couramment utilisés aujourd’hui ont débuté sous forme d’essais cliniques. Les essais cliniques peuvent être l’occasion d’essayer un traitement différent qui n’est pas encore largement disponible.

Renseignez-vous auprès de votre médecin ou du personnel de votre clinique sur les essais cliniques auxquels vous pourriez participer.

Connectez-vous à un groupe de soutien

Les groupes de soutien sont un excellent moyen de nouer des liens avec d’autres personnes qui traversent une situation similaire. Cela peut vous aider de savoir que vous n’êtes pas seul. Les groupes de soutien vous permettent d’en savoir plus ou d’obtenir des recommandations de professionnels de la santé.

Demandez à votre médecin ou à votre accompagnateur de patients s’ils peuvent vous recommander des groupes de soutien en personne ou virtuels auxquels vous pouvez vous joindre.

Les plats à emporter

Lorsque vous recevez un diagnostic de cancer du sein à un stade précoce, vous êtes votre meilleur défenseur. En défendant vos intérêts, vous êtes un membre à part entière de votre équipe soignante.

Prenez le temps de vous renseigner sur votre diagnostic et vos options de traitement. Posez des questions jusqu’à ce que vous soyez sûr de bien comprendre le plan. Et faites savoir à vos proches et à votre équipe soignante comment vous vous sentez et ce dont vous avez besoin.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Articles